Document d'archives : Prieuré de Saint-Denis-Combarnazat (suite).

Contenu :

Présentation du contenu
1-2. Convention entre l'abbaye de La Chaise-Dieu, décimateur de Saint-Denis, le curé de Saint-André, décimateur de sa paroisse et Jeanne Julian, fille de feu Antoine, décimateur de Cohat, pour la délimitation de leurs dîmeries réciproques (17 février 1446, n. st.). – 3-4. Reconnaissances de dîmes consenties par Guillaume Gannac, de Cohat, paroisse de Saint-André, à l'abbaye de La Chaise-Dieu pour ses biens fonds sis dans la paroisse de Saint-Denis (13 févr. 1450, n. st.). – 5. Transaction par laquelle Etienne Gannat, Antoine Gannat et autre Antoine Gannat s'obligent à payer à l'abbaye de La Chaise-Dieu la dîme des terres qu'ils possèdent ou posséderont dans la paroisse de Saint-Denis-Combarnazat, à charge pour l'abbé de La Chaise-Dieu de célébrer une messe annuelle d'anniversaire pour le repos de Jean Gannat, leur père (simple analyse ; 22 août 1478). – 6. Comme tuteur des enfants de feu Michel Place, Etienne Ossays présente à la nomination de l'abbé de La Chaise-Dieu Jean Forge, prêtre, comme successeur de feu Hugues Ossays, vicaire d'une vicairie fondée dans l'église de Barnazat par feu Jacques Place (4 mai 1522). – 7. Accord entre les religieuses bénédictines de Cusset et les habitants de cette ville, par lequel ces derniers cèdent aux religieuses « ung tiers de cinq portions dont les six font le tout » de la dîme du blé et vin qu'ils prélevaient à Vessenat, paroisse de Brughéas et de Vesse, le surplus restant indivis entre le sgr de Bruhgéas, l'abbaye de La Chaise-Dieu et Martin Cornil dit Mottes (10 juin 1558). – 8-12. Transaction par laquelle l'abbaye de La Chaise-Dieu s'engage à servir annuellement à Denis Revel, curé de Saint-Denis Combarnazat, 28 setiers de blé, 6 muids de vin clairet, contenant chacun 16 pots, et 10 écus d'argent pour sa portion congrue. Cette transaction fut confirmée le 25 juin 1671 (18 févr. 1583-25 juin 1671). – 13-75. Baux à ferme des revenus en dîme du prieuré de Saint-Denis. En 1591, ce prieuré était affermé 150 setiers de blé, mesure de Maringues ; en 1599, 80 écus pour le prieur et pour le curé 20 écus et 28 setiers de froment et 6 poinçons de vin ; en 1612, la somme de 120 l. ; celle de 30 l. pour le curé ainsi que 28 setiers froment et 6 « poinssons » de vin ; en 1639, 390 l. ; en 1670. 560 l., plus 30 l. d'argent, 28 setiers de froment et 6 poinçons « de 12 pots » de vin pour le prieur ; en 1737, 800 1. et pour le curé 90 1. argent, 31 setiers de froment et 96 pots de vin ; en 1768, 14001., et 90 l. argent, 37 setiers de froment et 96 pots de vin pour le curé ; en 1785, 2600 1. et l'obligation d'entretenir les bâtiments du prieuré et de l'église, de fournir certaines redevances en nature et en argent au curé, etc. (1591-1785).

Cote :

1 H 107

Inventaire d'archives :

Description physique :

Description physique: (Liasse.) — 3 parchemins ; 72 papiers.

Organisation :

Type de document :

Où consulter le document :

Archives départementales de la Haute-Loire