Document d'archives : Prieuré de Fournols.

Contenu :

Présentation du contenu
1. Vidimus du don par Pierre Maurice, chevalier, seigneur des châteaux de Rochesavine et de Saint-Bonnet, à Robert, comte d'Auvergne et de Boulogne, de rentes non déterminées dans l'acte, sous condition d'acquitter divers legs pieux à l'abbé du Bouchet, à la chapelle de Saint-Amand, à la confrérie des prêtres de Rochesavine, au prieuré de Fournols et d'Estal et au curé de Saint-Bonnet-le-Château (11 octobre 1311-22 juillet 1325). – 2. Don par Godefroy de Boulogne, seigneur de Montgâcon et de Rochesavine, à l'abbaye de Vauluisant, alias du Bouchet, diocèse de Clermont, pour le repos de son âme et de celle de sa femme, Marguerite Dauphine, de toutes les rentes qu'il percevait dans les paroisses de Saint-Amand- Rochesavine et Saint-Bonnet-le-Château (Avignon, 22 janvier 1375, n. st.). – 3 et 4. Jacques de Saint-Nectaire, abbé de La Chaise-Dieu, cède à la mense conventuelle de cette abbaye la rente de 30 setiers d'avoine, perçue par lui et ses prédécesseurs sur les prieurés de Saint-Germain-l'Herm et de Fournols, en échange d'une redevance de 35 setiers avoine sur le prieuré de Saint-Bonnet-le-Bourg (17 août 1498). – 5 et 6. Abandon par Jacques de Saint-Nectaire, abbé susdit, à Jean de Beaufort, prieur de Saint-Germain-l'Herrn, de 15 setiers d'avoine sur les 30 qu'il percevait annuellement audit lieu et à Fournols (5 mai 1502). – 7 et 8. Accord entre les habitants de Fournols et de Chalembel au sujet de l'usage commun des eaux à ces deux localités, pour l'irrigation de leurs prairies (25 avril 1671). – 9. Jugement du présidial d'Auvergne condamnant Pierre Obeniche à payer à Marc de La Rénerie, prieur de Fournols, 5 setiers, 4 cartons et 4 coupes de seigle, pour reliquat d'un prix de ferme dû par son père, Damien Obeniche (30 juillet 1682). – 10 et 11. Moyennant une somme de 25 livres, Pierre Sabatier, de Fournols, subroge l'abbé de La Chaise-Dieu sur une maison ayant appartenu au prieur de Fournols et qu'il avait acquise, en 1688, pour le prix de 218 livres (26 octobre 1688-21 mars 1711). –12-15. Actes divers relatifs à la nomination et au salaire du garde de la forêt de Reculard, paroisse de Fournols (1749-1770). – 16. Plan des terres appartenant au prieuré de Fournols (1757). – 17-21. Quittances des curés de Fournols à l'abbaye de La Chaise-Dieu, pour leur portion congrue : en 1767, 152 livres, en 1774, 200 livres (1767-1774). – 22-36. Lettres adressées par divers au célérier de La Chaise-Dieu sur des affaires peu importantes concernant le prieuré de Fournols (1770-1771). – 37-39. Arrêt du Conseil d'État autorisant l'abbaye de La Chaise-Dieu à faire couper 40 arpents de bois de sapin dans la forêt de Reculard, dépendances du prieuré de Fournols (24 novembre 1772). – 40-46. Arrêt du Grand Conseil ordonnant l'estimation des fonds abandonnés de la cure de Fournols dont l'abbaye de La Chaise-Dieu pourra jouir en toute propriété, sous condition de payer la portion congrue du curé dudit lieu (1774). – 47. Bail à ferme par l'abbaye de La Chaise-Dieu à Antoine Pradier, notaire de Fournols, des revenus de ce prieuré, moyennant 3.735 livres, diverses redevances en nature, l'obligation de nourrir les officiers de Fournols, « lors des assises » annuelles et de faire les menues réparations du choeur de l'église dudit lieu, érigée en paroisse, le 3 juillet 1730 (24 octobre 1778). – 48-51. Conventions passées entre les religieux de La Chaise-Dieu et Jean-Baptiste Dupré, géomètre de Saint-Paulien, pour le renouvellement du terrier de Fournols, moyennant 12 livres pour chaque setier de grains et 28 sous pour chaque septerée de terre. A la suite se trouve une autre convention entre les mêmes et Gilbert-Philippe Laurendet, originaire de Nassigny, en Bourbonnais, qui, depuis 12 années, s'occupait du classement des archives de l'abbaye, par laquelle celle-ci s'engage à lui servir un traitement annuel de 1.200 livres (20 novembre 1778-15 janvier 1788). – 52. Procès-verbal d'aménagement de la forêt de Reculard, par Antoine Aimé Peschier, substitut du procureur du Roi de la maîtrise des eaux et forêts d'Ambert (4 février 1789). – 53. Inventaire des titres établissant, depuis 1311 jusqu'en 1699, l'obligation pour l'abbé du monastère du Bouchet ou Vauluisant de servir au prieur de Fournols une rente annuelle de 5 setiers de seigle et 7 cartons d'avoine (XVIIIe siècle).

Cote :

1 H 51

Inventaire d'archives :

Description physique :

Description physique: (Liasse.) — 4 pièces, parchemin ; 49 pièces, papier.

Organisation :

Type de document :

Où consulter le document :

Archives départementales de la Haute-Loire