Document d'archives : Prieuré de Médagues.

Contenu :

Présentation du contenu
1. Sentence de Michel Gascher, chancelier de Montferrand, rendue avec le consentement mutuel des parties, ordonnant que la complainte en cas de saisine entre Jacques Payen, prieur de Médagues, et Jean de Tersac, seigneur de Ligonnès, au sujet d'un champ de la contenance de 16 sesterées sis au lieu des « Vignaulx », près de Médagues, sera soumise à un arbitrage (29 septembre 1459). –2. Engagement par Taurin de Lafont, curé de Lempty et prieur de Médagues, de servir à l'abbaye de La Chaise-Dieu une redevance annuelle de froment et une de 6 sous au sacristain (24 avril 1499). – 3. Déclaration d'Antoine Périer et d'Antoine Andrieu, son beau-frère, laboureurs de Joze, portant que « les bestes cornues, laines et aultres », en leur possession, leur ont été données à cheptel par feu Taurin de Lafont, prieur de Médagues (29 juillet 1512). – 4. Sentence de Jean Pradel, lieutenant du bailli de Montferrand, maintenant Antoine Garnier, prieur de Médagues, dans ses droits de dîme sur divers terroirs sis au village de Foulhouze près Culhat, nonobstant les revendications d'Antoine Margain, prieur de Joze (10 juin 1516). – 5 et 6. Accord entre le susdit prieur Garnier et les consuls de Foulhouze, autorisant les habitants dudit lieu à traverser les propriétés du prieur en suivant le chemin accoutumé et à faire paccager leur bétail dans le bois jadis dénommé Villemont, du 25 mars au 11 novembre, sous condition de n'exiger aucune contribution royale ou communale du prieur ou de son fermier (28 juin 1520). – 7. Mandat de comparution des Requêtes du Palais contre Jean Moustier, écuyer, seigneur de Champ-Garant, soupçonné de s'être emparé des effets mobiliers de feu Jean Joziant, prieur de Médagues, lesquels appartenaient à l'abbaye de La Chaise-Dieu en vertu de son droit de mortaille (27 novembre 1529). – 8-33. Baux à ferme des revenus de Médagues : en 1641, à moitié fruits, en 1663, 350 livres, en 1682, à moitié fruits, en 1724, 800 livres (1641-1724). – 34-36. Abandon par Jean Rodier, curé de Culhat, à l'abbaye de La Chaise-Dieu, de ses prétentions sur les novales du prieuré de Médagues (13 juillet 1657). – 37. Transaction sur procès entre Jacques Portefaix, ancien prieur de Médagues, et les héritiers de feu Paul Bornet, chanoine de la cathédrale de Clermont et son successeur audit prieuré, au sujet de la restitution de certains revenus contestés et que lesdits héritiers abandonnent, moyennant une indemnité pécuniaire non fixée dans l'acte (19 mai 1659). – 38-41. Renonciation par Pierre Chalmette, curé de Culhat, aux novales du prieuré de Médagues (19 septembre 1674). – 42-85. Pièces du procès intenté par les maîtres particuliers des eaux et forêts de Riom à Jean Pradignat, prieur de Médagues, au sujet de l'exploitation des bois enclavés dans son bénéfice et qui comptaient 540 pieds d'arbres, essence chêne, d'une contenance totale de 16 arpents et 34 perches (1782-1735). – 86 et 87. Comme mandataire de Gabriel-Anne d'Eymard, prieur de Sainte-Madeleine de Médagues, Joseph Pellet, bailli de Mons, reconnaît que ce prieuré est tenu de servir à l'abbaye de La Chaise-Dieu une redevance annuelle de 30 setiers de froment et 6 sous en argent pour le sacristain dudit monastère (17 janvier 1758).

Cote :

1 H 80

Inventaire d'archives :

Description physique :

Description physique: (Liasse.) — 6 pièces, parchemin ; 81 pièces, papier.

Organisation :

Type de document :

Où consulter le document :

Archives départementales de la Haute-Loire