Document d'archives : Transaction entre Robert Falantin, marchand, bourgeois de Paris, maison à l'enseigne du Chapeau rouge, grand rue Saint-Jacques,...

Titre :

Transaction entre Robert Falantin, marchand, bourgeois de Paris, maison à l'enseigne du Chapeau rouge, grand rue Saint-Jacques, d'une part, et Arnaud Gélinard, écuyer, seigneur de Ronfleville, gentilhomme ordinaire de la maison du roi de Navarre, demeurant ordinairement audit Ronfleville, et Simon Cholet, conseiller du Roi en la sénéchaussée d'Angoulême, demeurant en cette ville, d'autre part, ceux-ci agissant pour eux et pour Guillaume Gélinard, écuyer, seigneur de Malaville, conseiller et valet de chambre du Roi et gentilhomme de la maison du roi de Navarre. [Suite de la description dans les informations complémentaires]

Contenu :

Informations complémentaires :
Guillaume Gélinard avait vendu à Robert Falantin, pour 600 l. t. et une rente de 10 l. t. au profit de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés, un terrain et les matériaux s'y trouvant, sis à Saint-Germain-des-Prés, 'lequel lieu et place avoit auparavant esté prins par led. Guillaume Gélinard desd. religieux..., et que... le procureur général maintenoit faire partie d'une plus grand place qui auparavant avoit esté destinée pour estre et servir à retirer les paulvres mallades de leppre...'.
D'où procès en Parlement, résolu par un arrêt du 27 novembre 1548 : '... auroit lad. Court déclairé lad. malladrye en laquelle on avoit édiffié de nouveau, apartenir aux paulvres lazdres, et en conséquence déclairé les bail, aliénation et transport... nulz..., et néantmoings, en ayant esgard à l'offre dud. Falantin, qui avoit basty sur led. lieu, par laquelle il avoit offert bailler à la communaulté des paulvres de la ville de Paris six cens livres tournois, quicter les méliorations et réparations et continuer ausd. paulvres la rente qu'il faisoit ausd. religieux, icelle Court auroit ordonné que, en ce faisant par led. Falantin, elle luy avoit adjugé la propriété de la maison dont estoit question, sur laquelle il avoit basty...', à charge de verser les 600 l. t. dans les trois mois.
En outre, Guillaume Gélinard avait été condamné à rembourser à Robert Falantin le prix du terrain. Arnaud Gélinard et Simon Cholet s'engagent à verser les 600 l. t. à la Saint-Jean prochaine, et à défaut, constituent une rente de 50 l. t. sur la seigneurie de Ronfleville, propriété d'Arnaud Gélinard, et sur celle de La Faye, paroisse de Sonneville, propriété de Simon Cholet, ladite rente rachetable en une fois.
Origine de l'information :
Ernest Coyecque, Recueil d'actes notariés relatifs à l'histoire de Paris et de ses environs au XVIe siècle [étude XXXIII], t. II, 1532-1555 [3002 actes], Paris, 1923, p. 275, notice n° 4967 (instrument de recherche imprimé dématérialisé dont la version intégrale est accessible en ligne par la rubrique 'Autres instruments de recherche', voir contexte dans le Plan d’orientation général - Notaires de Paris, guides thématiques du Minutier).
2010-2012 Date de révision :
2009 Date de création de la notice :

Cote :

MC/ET/XXXIII/22
Archives nationales