Document d'archives : Contrat de mariage entre Léonard de Loménie, bourgeois de Paris, fils de Léonard de Loménie, bourgeois de Limoges, et de...

Titre :

Contrat de mariage entre Léonard de Loménie, bourgeois de Paris, fils de Léonard de Loménie, bourgeois de Limoges, et de Catherine Mouveron, demeurant rue de la Parcheminerie, et Geneviève Béjart, belle-sœur de Molière, fille de feu Joseph Béjart et de Marie Hervé, demeurant place du Palais-Royal.

Contenu :

Informations complémentaires :
Parmi les témoins figurent Louis Béjard, Molière, Armande-Grésinde Béjart, Madeleine Béjart, Pierre Mignard.
Extrait du contenu :
Furent presens en leurs personnes Maistre Leonnard de Lomenye, bourgeois de Paris, fils de Leonnard de Lomenye, bourgeois de la ville de Limoges, et de feue Catherine Monneron, jadis sa femme, ses pere et mere, duquel de Lomenye, son pere, il dict avoir le consentement par les lettres missives qu'il luy a escriptes et qui luy ont esté rendues, par lequel Leonnard de Lomenye, son pere, il promect faire ratiffier et avoir pour agreable le contenu en ces presentes avant la cellebration du futur mariage, et en fournir acte qui demeurera annexé à la presente minutte, ledict sieur de Lomenye comparant demeurant à Paris rue de la Parcheminerye, parroisse Sainct-Severin, pour luy et en son nom, d'une part, et Geneviefve Bejart, fille de deffunct Maistre Joseph Bejart, vivant procureur au Chastelet de Paris, et de dame Marie Hervé, à present sa vefve, pour ce presente, demeurantes ensemblement en cette ville de Paris, vis à vis la place du Pallais royal, parroisse Sainct-Germain d'Auxerrois, pour elle et en son nom, de son voulloir et consentement, d'autre part; lesquelles partyes par l'advis et conseil de leurs parens et amys cy presens, scavoir de la part dudict sieur futur espoux de [en blanc] Monneron, escuyer, sieur de Courbial [en blanc] du roy, cousin germain, Leonnard de Lauze, prieur de Marzanes, Pierre Faure, sieur de Villatte, et François Brossart, bourgeois de Paris, amys, et de la part de ladicte damoiselle future espouse de Maistre Louis Bejart, bourgeois de Paris, frere, Maistre Jean-Baptiste Pauquelin, sieur de Molliere, bourgeois de Paris, beau-frere à cause de damoiselle Gresinde Bejart, son espouse, damoiselle Margueritte Bastelet, femme de Pierre Du Bourg, bourgeois de Paris, amye, et Pierre Mignard, peintre, bourgeois de Paris, aussy amy de ladicte damoiselle future espouse, - recognurent et confesserent avoir faict, feisrent et font entre elles de bonne foy les traicté, accords, douaire, conventions, promesse de mariage reciproques et choses qui ensuivent, c'est ascavoir lesdicts Leonnard de Lomenye et Geneviefve Bejart, futurs espoux, avoir promis, comme ils promettent reciproquement se prendre l'un d'eulx l'autre par nom et loy de mariage, icelluy faire et solemniser en face de nostre mere saincte Esglise catholicque, apostolicque et romaine et soubs la license d'icelle dans le plus bref temps que commodement faire ce pourra et qu'il sera advisé et delliberé entre eulx, leursdicts parens et amys, sy Dieu et nostredicte mere saincte Esglise y consentent et accordent pour estre comme lesdicts futurs espoux seront uns et communs en tous biens meubles et conquests immeubles qu'ils feront durant et constant ledict futur mariage, suivant et au desir de la coustume de la ville de Paris, prevosté et vicomté de Paris, au desir de laquelle les conventions du present contract seront regies et gouvernées nonobstant que lesdicts futurs espoux fassent acquisitions et leur demeure en autres coustumes contraires, ausquelles pour ce regard ils ont expressement desrogé et renoncé par ces presentes.
Ne seront neantmoins tenus des debtes l'un de l'autre faictes et crées avant ledict futur mariage ains, sy aucunes y a, elles seront payées et acquittées par celluy ou celle qui les aura faictes et crées et [sur] son bien sans que celluy de l'autre en [soict] tenu ny responsable.
En faveur duquel futur mariage [et pour] y parvenir ladicte Geneviefve Bejart a promis apporter audict futur espoux la veille des espousailles et benediction nuptialle, la somme de quatre mil livres tournois, scavoir cinq cens livres tournois en deniers comptans et trois mil cinq cens livres tournois en habits, linges et meubles, suivant l'estimation qui en sera faicte à l'amiable entre lesdicts futurs espoux et leurs parens ou amys dont ils conviendront.
Desquels quatre mil livres tournois, il en entrera en ladicte future communaulté la somme de deux mil livres tournois et le surplus sortira nature de propre à ladicte future espouse et aux siens de son costé et ligne.
Partant ledict futur espoux a doué et ladicte future espouse de la somme de deux mil livres tournois de douaire, prefix une fois payer, à l'avoir et prendre sytost qu'il aura lieu sur tous et chacuns les biens meubles et immeubles presens et advenir dudict futur espoux qu'il en a chargez, affectez et hypothecquez [à] cet effect, et pour raison d'icelluy aura son ypotheque de ce jourd'huy; duquel douaire, elle jouira suivant la coustume.
Le survivant desdicts futurs espoux aura et prendra par preciput et avant part des biens de ladicte communaulté tels qu'elle voudra choisir reciprocquement suivant la prisée de l'inventaire qui en sera faicte et sans creue jusques à la somme de cinq cent livres ou ladicte somme en deniers au choix dudict survivant.
Sera permis et loysible à ladicte future espouse prendre et accepter le droict de communaulté ou y renoncer et, y renonceant, reprendre franchement et quittement tout ce qu'elle aura apporté audict futur mariage, luy sera advenu et escheu pendant icelluy tant meubles qu'immeubles par succession, donnation ou autrement, mesmes sesdicts douaire et preciput cy-dessus, le tout franchement et quittement, sans estre par elle tenue d'aucunes debtes de ladicte communaulté, encore qu'elle y eust parlé, y fut obligée ou y eust esté condamnée dont elle sera acquittée et indamnisée par et sur les biens dudict futur espoux.
S'il est vendu et allienné aucuns biens et rachepté aucunes rentes appartenantes en propre à l'un ou l'autre desdicts futurs espoux, remploy en sera [faict en autres] heritages ou rentes pour sortir [pareille] nature de propre à celluy ou celle à qui les choses vendues, aliennées ou racheptées auront appartenu, et, sy au jour de la dissolution de ladicte communaulté ledict remploy ne se trouvoit faict, les deniers se reprenderont sur icelle et sy elle ne suffict, à l'esgard de ladicte future espouse seullement sur les biens propres et autres dudict futur espoux. Car ainsy etc; promectans etc, obligeans chacun en droict soy, renonceans etc.
Faict et passé à Paris en la demeure de ladicte damoiselle future espouse devant declarée l'an mil six cent soixante-quatre, le vingt-cinquiesme jour de novembre avant midy et ont signé :
Marie HERVÉ De LOMENIE Geneviefve BEJART Louis BEJARD J.B.P. MOLIERE./. De COURBIAL De LAUZE BROSSARD Marguerite BATELET De SAINCT-VAAST (notaire) M. BEIART Gresinde BEJART De VILLATTE P. MIGNARD De Troyes (notaire).
Cote originelle du document :
MC/ET/CXXII/472
Informations concernant le classement et la cotation du document :
Acte coté en Réserve.
Origine de l'information :
Madeleine Jurgens et Elisabeth Maxfield-Miller, Cent ans de recherches sur Molière, sur sa famille et sur les comédiens de sa troupe, Paris, Archives nationales, 1963, p. 396, notice n° CLXV (instrument de recherche imprimé dématérialisé, certaines notices sont plus détaillées dans la version intégrale accessible en ligne par la rubrique 'Autres instruments de recherche', voir contexte dans le Plan d’orientation général - Notaires de Paris, guides thématiques du Minutier).
ou
Catalogue de la Réserve du Minutier central.
ou
Documents du Minutier central concernant l'histoire littéraire (1650-1700) [2295 actes], par Madeleine Jurgens et Marie-Antoinette Fleury, Paris, Presses universitaires de France, 1960, p. 269 (instrument de recherche imprimé dématérialisé dont la version intégrale est accessible en ligne par la rubrique 'Autres instruments de recherche', voir contexte dans le Plan d’orientation général - Notaires de Paris, guides thématiques du Minutier).
2009 Date de création de la notice :
2011 Date de révision :

Cote :

MC/RS//393

Références bibliographiques :

Transcription par Eudore SOULIÉ, Recherches sur Molière et sa famille, Paris, 1863, p. 212-214

Type de document :

Archives nationales