Inventaire d'archives : Bibliothèque d'histoire sociale La Souvarine. Fonds Marcel Déat

Contenu :

Marcel Déat est né dans la Nièvre en 1894. Issu d'un milieu modeste, il fait de brillantes études. Dès 1912, il prépare l'Ecole normale supérieure, puis passe l'agrégation de philosophie en 1920. Adhérant à la SFIO depuis 1914, il est élu député de 1926 à 1936. Proche de Renaudel, Marcel Déat réunit la gauche modérée de la SFIO pour former un groupe : l'Union socialiste républicaine. En 1936, il devient ministre de l'Air dans le cabinet Sarraut. Pacifiste depuis ses débuts en politique, il est opposé à la guerre contre l'Allemagne, et appuie donc l'armistice de juin 1940. Marcel Déat se fait l'allié politique de Pierre Laval et de l'occupant. Il mène durant toute la période d'Occupation une action collaborationniste importante. Dès 1941, il tente d'unifier les mouvements de collaboration du nord de la France en créant le Rassemblement national populaire (RNP). Mais il est concurrencé par le Parti populaire français (PPF) de Doriot. De plus, il s'isole quelque peu du gouvernement de Vichy qu'il juge trop frileux. Avec l'appui des Allemands, Déat finit par entrer au gouvernement en 1944 comme ministre du travail. En 1945, il décide de s'enfuir pour se réfugier en Allemagne à Siegmaringen, puis il passe en Italie échappant aux troupes américaines. Le 19 juin 1945, Marcel Déat est condamné à mort par contumace, à l'indignité nationale et à la confiscation de ses biens. Réfugié à Turin, il meurt en 1955.

Publication :

Archives départementales des Hauts-de-Seine
06/07/2021 à 11:41

Conditions d'accès :

Fonds conservé à la Bibliothèque d'Histoire Sociale La Souvarine, 4 avenue Benoît-Frachon, 92000 Nanterre.

Observations :

FONDS D'ARCHIVES PRIVEES - ARCHIVES PRIVEES A CARACTERE POLITIQUE OU SYNDICAL

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAD092_fonds_marcel_deat

Où consulter le document :

Archives départementales des Hauts-de-Seine

Archives départementales des Hauts-de-Seine