Inventaire d'archives : Hôpital Cochin

Institution de conservation :

Département des patrimoines culturels - Archives et Musées de l'AP-HP - Archives de l'AP-HP

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAPHP075_COCHIN

Publication :

Assistance publique - Hôpitaux de Paris

Informations sur le producteur :

Cochin (hôpital)
En 1780, Jacques-Denis Cochin, curé de la paroisse Saint-Jacques-du-Haut-Pas à Paris, emploie sa fortune à la fondation d'un établissement hospitalier destiné aux pauvres du faubourg Saint-Jacques. Les travaux commencés sous la direction de Charles-François Viel s'achèvent en 1782 et l'hospice ouvre au public au mois de juin. Il compte alors 38 lits. En 1784, il reçoit le nom de son fondateur récemment disparu et devient l'hospice Cochin.

Pendant la Révolution, dans la seule année 1793, il change deux fois de dénomination et prend celles d'hospice Jacques puis d'hospice du Sud. Le Conseil général des hospices lui restitue en 1802 le nom d'hôpital Cochin, il compte alors 100 lits d'hospitalisation. Tout au long du XIXe siècle, ses capacités d'accueil augmentent : 111 lits en 1840, 119 en 1860, 475 en 1900 et jusqu'à 850 lits en 1908. Cette augmentation s'explique autant par les regroupements dont bénéficie l'hôpital Cochin - il fusionne en 1902 avec l'hôpital Ricord appelé également Cochin annexe - que par les travaux de reconstruction et d'agrandissement menés de 1908 à 1926.
En 1967, lui sont à leur tour rattachées les maternités de Baudelocque et de Port-Royal. En 1998, le groupe hospitalier Cochin gère 1 011 lits contre 1 490 en 1960. Il fusionne en janvier 1999 avec le groupe hospitalier Saint-Vincent-de-Paul - La Roche-Guyon.

Informations sur l'acquisition :

Versements multiples, correspondant aux différentes cotations : COCHIN..., 613W, 689W, 718W.

Ressources complémentaires :

L'histoire de l'hôpital Cochin et ses relations complexes avec les établissements voisins invitent à consulter les archives de ceux-ci. On signale en particulier :
-
-
-

Références bibliographiques :

Articles et ouvrages consacrés à l'hôpital (la référence entre parenthèses est celle du document aux Archives de l'AP-HP) :
BENNING (A.). L'évolution de l'hospitalisation dans le service de médecine interne de l'hôpital Cochin de 1975 à 1987. Paris, CREDES, 1990, 125 p. (C-3728)
CADET de GASSICOURT (M. F.). « [Hôpital Cochin ». L'Auxiliaire médical, 1932, 10 p. (B-828I8)
COCH IN (Augustin). L'hôpital Cochin, la laïcisation (1780-1885). Discussions. Plaidoiries. Jugement. Pièces justificatives, avec une notice sur l'abbé J.-D.-M. Cochin. Dunkerque, Baudelet, 1890, XXVII203 p. (B-607)
Comptes rendus et prospectus, concernant l'hospice, fondé pour les pauvres Malades de Saint-Jacques-du-Haut-Pas, par feu M. Cochin, curé de la dite paroisse, auxquels on a joint les observations pour et contre les Hospices établis dans plusieurs Paroisses de Paris, et particulièrement à Saint-Jacques-du-Haut-Pas. Paris, Desprez, 1785, 77 p. (A-83)
FERRAND (I.). Projet médical du service de psychiatrie de l'hôpital Cochin. Paris, EMAMH, novembre 1992, 18 p. (C-477914)
GRAFTIAUX (Philippe). Contribution à l'histoire de l'hôpital Cochin, de sa fondation à nos jours. Paris, thèse de médecine, 1990, 222- VI p. (C-3419)
GRENTE (J.). Une paroisse de Paris sous l'Ancien Régime, Saint-Jacques-du-Haut-Pas 1566-1793. Paris-Auteuil, Fontaine, 1897, 250 p. (A-2060)
JACQUET DE LA TUFFIÈRE. Documents historiques sur l'hôpital Cochin. Paris, Doin, 1886, 88 p. (B-1111)

Mises à jour :

2019
  • Reprise des notices descriptives et du plan de classement.
  • Organisation :

    Nom de lieu :