Inventaire d'archives : Hôpital Antoine-Béclère

Contenu :

Pour la population hospitalière, les archives concernent exclusivement les naissances (registres et certificats). S'y ajoutent des archives médicales témoignant d'activités spécifiques à l'hôpital.

Publication :

Assistance publique - Hôpitaux de Paris

Informations sur le producteur :

Antoine-Béclère (hôpital)
L'hôpital de Clamart, édifié de 1967 à 1971 selon les plans de l'architecte Henri Pottier, reçoit dès octobre 1970 la dénomination d'hôpital Antoine-Béclère, en hommage au fondateur de la radiologie française et ancien président de l'Académie de médecine. D'un point de vue architectural, le bâtiment est un exemple de l'« hôpital bloc » apparu au cours des années 1960. En faisant de l'hôpital un lieu de soins, de recherche et d'enseignement, la réforme hospitalo-universitaire de 1958 conforte en effet cette architecture hospitalière qui impose une image toute puissante de la médecine. L'hôpital est composé de trois ailes en étoile construites sur pilotis. Sa conception prend également en compte la rationalité des coûts de fonctionnement des établissements de santé selon les théories économiques de l'époque. L'ensemble est doté d'une structure en béton armé, les façades sont en murs-rideaux à structure métallique. Il est facilement reconnaissable par la forme caractéristique en trapèze de ses fenêtres.
L'inauguration a lieu sitôt l'achèvement des travaux en 1971. Cet établissement généraliste de 492 lits à son ouverture, conçu pour accueillir les patients du sud-ouest parisien, modifie peu à peu ses orientations médicales en ouvrant des unités d'hospitalisation complémentaires aux services de médecine, chirurgie, pédiatrie et maternité existants. Doté d'un centre périnatal et d'un centre de chirurgie ambulatoire, l'hôpital Antoine-Béclère est un centre de référence dans plusieurs domaines, comme la procréation médicalement assistée. A noter également la présence du centre de référence des morts inattendues du nourrisson (CRMIN).
C'est à l'hôpital Antoine-Béclère que naît le premier bébé-éprouvette de France, Amandine, le 24 février 1982, grâce aux équipes du Pr Jacques Testart, chercheur à l'INSERM, et du gynécologue-obstétricien René Frydman. Ce dernier est aussi à l'origine du premier "bébé-médicament", né en France en janvier 2011.
L'hôpital qui fait partie de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris, était rattaché jusqu'en 2019 au groupe hospitalier Hôpitaux universitaires Paris-Sud. Depuis cette date il est rattaché au groupe hospitalier APHP. Université de Paris Saclay.
L'hôpital est spécialisé dans l'hypertension artérielle pulmonaire, la procréation médicalement assistée, les maladies métaboliques du foie chez l'enfant, la maladie de Willebrand et les troubles du sommeil. Il possède l'ensemble des activités médico-chirurgicales d'un hôpital universitaire avec des lits d'hospitalisation en médecine interne, hématologie, cardiologie, hépato-gastro-entérologie, pédiatrie, néonatologie. Ses activités chirurgicales concernent la chirurgie viscérale et digestive, la chirurgie orthopédique et traumatologique, la chirurgie gynécologique. Sont aussi présentes une réanimation médicale et une réanimation chirurgicale, et les laboratoires nécessaires à l'exercice de toutes ces spécialités.

Informations sur l'acquisition :

Plusieurs versements intervenus entre 2005 et 2021.

Description physique :

23,30 ml.

Mises à jour :

2020
  • Intégration de nouveaux versements.
  • Identifiant de l'inventaire d'archives :

    FRAPHP075_ANTOINE-BECLERE

    Où consulter le document :

    Département des patrimoines culturels - Archives et Musées de l'AP-HP

    Département des patrimoines culturels - Archives et Musées de l'AP-HP