Inventaire d'archives : Boulangerie centrale : personnel, comptabilité

Contenu :

Registres du personnel, journaux et livres de caisse.

Cote :

642W1-642W/6

Publication :

Assistance publique - Hôpitaux de Paris

Informations sur le producteur :

Boulangerie centrale
C'est en 1656 que l'administration de l'Hôpital général ajoute à son domaine un hôtel particulier jadis habité par un financier italien, Scipion Sardini. Antérieurement employée pour le logement des indigents sous le nom d'hôpital Sainte-Marthe, la maison est affectée en 1675 à la boulangerie - précédemment installée à la Salpêtrière - et à la boucherie des hôpitaux. Dans ses locaux, on farique le pain et on s'occupe de la distribution de la viande et des chandelles au bénéfice des maisons rattachées à l'Hôpital général.
Jusqu'à la Révolution, les maisons hospitalières indépendantes de l'Hôpital général possèdent leur propre boulangerie ; mais à partir de l'an III [1794-1795], certaines sont transférées à la boulangerie de Scipion, comme celles de l'hospice des Incurables ou celle des Petites-Maisons (auj. Corentin-Celton).  De même, un arrêté du Conseil général des hospices en date du 12 thermidor an V [30 juillet 1797] transfère la boulangerie de l'Hôtel-Dieu à Scipion, qui centralise petit à petit la fabrication du pain pour l'ensemble de la population hospitalière. La maison de Scipion est un magasin d'intendance chargé à la fois du stockage des réserves, de la transformation des blés en farine et de la cuisson des pains pour les besoins des hôpitaux. Cette mission est confirmée lors de la création de l'Assistance publique à Paris par son premier directeur, Henri Davenne.
La Meunerie-Boulangerie, aussi nommée Boulangerie centrale, quitte la rue Scipion au profit de la rue de la Collégiale, mais ferme en 1974, en raison de sa situation déficitaire.

Informations sur l'acquisition :

Versement, en date du 1er septembre 2000.

Description physique :

6 articles, 1 ml.

Ressources complémentaires :

Personnel :
105FOSS/65 - 105FOSS/67 : registres d'inscription des employés et gens de service de la Boulangerie générale (1818-1920).

Références bibliographiques :

"Scipion. Une histoire méconnue", Patrimoine en revue, n° 28, mars 2020.

Organisation :

Nom de lieu :

Sujet :

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAPHP075_000451

Où consulter le document :

Département des patrimoines culturels - Archives et Musées de l'AP-HP

Département des patrimoines culturels - Archives et Musées de l'AP-HP