Inventaire d'archives : Hôpital Broca (Broca-Lourcine et Broca-Pascal)

Publication :

Assistance publique - Hôpitaux de Paris

Informations sur le producteur :

Broca (hôpital)
L'hôpital Broca emprunte son nom en 1893 au chirurgien Paul Broca (1824-1880), fondateur de la Société d'anthropologie. Situé dans le 13e arrondissement de Paris sur l'emplacement d'un ancien couvent de cordelières fondé par Marguerite de Provence au XIIIe siècle, pendant l'Ancien Régime, il reçoit des femmes atteintes de maladies vénériennes, puis se transforme en orphelinat et hôpital de refuge pour les soldats. Décrété bien national pendant la Révolution, il est vendu en 1796 aux industries de tannerie qui occupent la vallée de la Bièvre.
L'épidémie de choléra qui sévit à Paris en 1832 amène les autorités à transformer le bâtiment en refuge pour les orphelins dont les parents sont morts de cette maladie. Acquis en 1834 par le Conseil général des hospices de la ville de Paris, le nouvel hôpital, alors baptisé hôpital Lourcine, du nom de la rue avoisinante, est inauguré en 1836. Initialement destiné aux soins des femmes atteintes de maladies vénériennes (à l'instar de l'hôpital Ricord situé non loin pour les hommes), il ouvre petit à petit d'autres services réservés aux femmes pour le traitement des maladies de peau et les affections gynécologiques.
En 1882, l'établissement ouvre une annexe temporaire sur la rue Pascal, dite annexe Pascal : elle se résume à quelques baraquements placés sous la direction d'un médecin du Bureau central et dédiés à l'accueil des malades chroniques. En 1884 toutefois, le professeur Pozzi, chef du service de chirurgie de Lourcine, obtient que l'annexe Pascal soit confiée aux médecins et au chirurgien de Lourcine. Reconstruite de 1894 à 1898, elle est affectée à la gynécologie et fait désormais partie intégrante de l'hôpital Broca, comme il ressort de l'examen des comptes et dépenses à partir de cette date.
A la faveur des travaux de rénovation et modernisation entrepris dans les années 1970 ont été découverts des vestiges archéologiques de l'ancien couvent gothique des cordelières, visibles depuis la rue de Julienne.
En 1982, à l'occasion de sa réouverture, l'hôpital Broca change à nouveau de spécialisation et devient un hôpital dédié à la gérontologie clinique.

Informations sur l'acquisition :

Versement.

Description physique :

10,20 ml. (registres)

Organisation :

Nom de lieu :

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAPHP075_BROCA

Où consulter le document :

Département des patrimoines culturels - Archives et Musées de l'AP-HP

Département des patrimoines culturels - Archives et Musées de l'AP-HP