Inventaire d'archives : Hospice Julie Siegfried

Institution de conservation :

Département des patrimoines culturels - Archives et Musées de l'AP-HP - Archives de l'AP-HP

Contenu :

Installé rue de Gergovie dans le 14e arrondissement de Paris, l'hospice Julie-Siegfried ouvre ses portes en 1932. Il occupe la propriété que l'administration de l'Assistance publique louait depuis l'année 1894 à l'Oeuvre de la Chaussée du Maine, laquelle avait conçu là un asile temporaire pour les enfants dont la mère séjournait à l'hôpital ; au terme du bail, l'Oeuvre avait cessé son activité et fermé son établissement.
L'administration transforme cette propriété en hospice payant réservé à une trentaine de femmes âgées et seules ; elle lui attribue le nom d'asile Julie-Siegfried, en témoignage de reconnaissance à la vice-présidente de l'Oeuvre de la Chaussée du Maine. Conformément aux conditions d'admission, les femmes hospitalisées sont des sexagénaires valides, de nationalité française, résidant dans le département de la Seine depuis deux ans au moins.
L'hospice n'eut qu'une courte existence au sein de l'Assistance publique : un décret du ministère de la Santé publique en date du 30 décembre 1972 détermina le rattachement de la maison de retraite Julie-Siegfried au bureau d'aide sociale de Paris, retirant ainsi celui-ci de la tutelle de l'AP-HP.
 

Identifiant de l'unité documentaire :

559W /1-5

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAPHP075_JULIE_SIEGFRIED

Publication :

Assistance publique - Hôpitaux de Paris

Ressources complémentaires :

Voir les rapports sur la fondation (hospice) Julie-Siegfried, 1934-1943 (cotes D 326-D 335).
On consultera en outre les notes et correspondances de la direction de l'hôpital Broussais, qui supervise l'activité de l'hospice : cf. 566W/1-9.