Inventaire d'archives : Bureau central d'admission

Institution de conservation :

Assistance publique Hôpitaux de Paris - Archives de l'AP-HP

Identifiant de l'unité documentaire :

Bureau central d'admission

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAPHP075_BUREAU_CENTRAL

Publication :

Assistance publique - Hôpitaux de Paris

Références bibliographiques :

Informations sur le producteur :
Le Conseil Général des hospices créé un bureau central d'admission chargé de répartir les malades entre les hôpitaux parisiens. Celui ci entre en exercice le 1er germinal an X (22 mars 1802) et est installé au rez-de-chaussée de l'Hôtel-Dieu, sur le parvis Notre-Dame.
Les malades doivent être transportés au bureau central, quand leur état le permet, pour que soit prononcée leur admission, accordée à titre provisoire. A l'hôpital, ils sont placés dans la salle dite des arrivants et leur admission devient définitive le lendemain si elle est confirmée par le chef de service.
Aucun malade n'est reçu sans bulletin d'admission, qui comporte à la fois des renseignements pratiques (état civil, numéro de lit, profession) mais aussi médicaux (histoire de la maladie, diagnostic, date de guérison, de décès ou d'autopsie). La pancarte est suspendue au lit du patient, exposée à tous les regards.
Les malades sont répartis en fonction des lits disponibles dans les hôpitaux. Le bureau central est ouvert chaque jour de onze à quinze heures, une foule de malheureux s'entasse dans la salle d'attente et est reçue par de jeunes médecins et chirurgiens nouvellement promus au concours. Des médicaments, des bandages, des bons de bain et des soupes sont délivrés aux personnes dont l'état ne nécessite pas d'hospitalisation.
 

Nom de lieu :