Inventaire d'archives : Hôpital Beaujon

Publication :

Assistance publique - Hôpitaux de Paris

Informations sur le producteur :

Beaujon (hôpital)
 
Nicolas Beaujon fonde en 1784 a Paris, faubourg du Roule, un établissement nommé hospice Saint-Nicolas, destiné a recevoir douze garçons et douze filles orphelins de la paroisse de Saint Philippe-du-Roule. Bien vite appelé hospice Beaujon ou maison Beaujon en reconnaissance du généreux bienfaiteur, l'établissement édifié selon les plans de l'architecte Girardin prend en charge gratuitement l'entretien et l'instruction des jeunes orphelins.
Il conserve peu de temps sa destination puisque l'application du décret du 17 janvier 1795 provoque la transformation de l'hospice en un service hospitalier appelé par la Convention hôpital du Roule. En 1803, le conseil général des hospices confirme le changement de vocation de l'établissement mais lui attribue le nom de son fondateur : il devient hôpital Beaujon. Transformé en maison de malades, Beaujon compte 122 lits en 1810 et près de 700 lits en 1935.
Reconnu trop vétuste pour continuer d'accueillir les malades, il doit être désaffecté. L'Assistance publique programme l'ouverture d'un nouvel établissement hospitalier. Le concours ouvert le 9 août 1930  aboutit l'année suivante à l'approbation du projet présenté par MM. Plousey et Cassan. L'hôpital est édifié à partir de 1932 par ces architectes avec le concours de Jean Walter sur des terrains que l'administration possède à Clichy entre le boulevard de Lorraine et la rue du Général-Roguet. Sa construction constitue une première sur le plan de l'architecture hospitalière en France : l'hôpital de Clichy avec ses douze étages est le premier hôpital vertical non pavillonnaire monobloc.
Le ralentissement de l'activité de l'ancien Beaujon se manifeste par la fermeture de la maternité fin mars 1935. En décembre 1936, l'administration prend les dispositions nécessaires pour que l'ancien Beaujon cesse d'être ouvert au public et qu'il ne reçoive plus de malades a partir du 15 janvier 1937. Après sa désaffectation, l'édifice accueille un service de la préfecture de Police parisienne et l'école pratique des gardiens de la paix. Les services de l'hôpital parisien Beaujon sont transférés a Clichy, au nouvel hôpital Beaujon.
Les premiers patients du nouveau Beaujon à Clichy sont admis le 15 février 1935 tandis que les travaux s'achèvent véritablement en mai. En 1938, l'établissement reçoit officiellement la dénomination dl'hôpital Beaujon. Sa réquisition par l'armée allemande en 1940 a pour conséquence l'arrêt de son activité mais à la Libération, il retrouve sa destination.
 
 

Organisation :

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAPHP075_BEAUJON

Où consulter le document :

Département des patrimoines culturels - Archives et Musées de l'AP-HP - Archives de l'AP-HP

Département des patrimoines culturels - Archives et Musées de l'AP-HP - Archives de l'AP-HP