Inventaire d'archives : Services départementaux des Hauts-de-Seine. Aide sociale à l'enfance. Pouponnière Paul Manchon à Antony

Contenu :

Le fonds de la Pouponnière est à la fois riche et diversifié mais aussi très lacunaire, il ne peut donc refléter avec exactitude l'histoire de l'établissement et de ses différentes attributions. A l'exception de registres, quasiment aucun document ne concerne la période 1911-1926. Les années consécutives à la dévolution de la Pouponnière au département des Hauts-de-Seine, jusqu'à sa fermeture, sont au contraire beaucoup mieux documentées. Parmi les archives administratives, celles de la direction sont assez complètes en ce qui concerne la création et les activités de la commission administrative, elles permettent d'avoir une vision globale et synthétique de l'action de la Pouponnière tout en la replaçant dans le contexte plus général de l'Aide à l'enfance et du département. L'ensemble des dossiers de travail conservés permettent en particulier de se faire une idée du travail fourni par le directeur d'un foyer départemental de l'Aide sociale à l'enfance, qu'ils s'agisse des relations extérieures (ASE, DDASS, juges pour enfants, familles d'adoption), du fonctionnement interne ou du suivi des enfants. Ces dossiers sont d'autant plus intéressants et cohérents que la direction de la Pouponnière a été assurée par une même personne pendant une trentaine d'année. Les archives de personnel et financières forment la série la moins lacunaire : de nombreux registres datant des débuts de l'activité de la Pouponnière ont été conservés. En outre, plusieurs dossiers donnent des informations sur des points plus spécifiques du fonctionnement et de l'organisation de la Pouponnière. C'est le cas de la crèche des enfants du personnel, des dossiers de stagiaires, ou encore des relations sociales. Au contraire, l'activité des services généraux est peu représentée dans le fonds de la Pouponnière à l'exception de quelques séries de carnets auxiliaires couvrant la période allant de 1926 aux années 1950. Il en est de même pour le service social dont les archives retrouvées ne peuvent rendre compte de l'importance du rôle qu'il jouait auprès des enfants, de leur famille et des groupements de L'ASE. Ces lacunes peuvent en partie s'expliquer par la nature du travail de coordination externe et de suivi de l'enfant, les assistantes sociales n'étant elles-mêmes présentes à la Pouponnière qu'à mi-temps. Le fonctionnement des services d'enfant apparaît dans plusieurs grandes séries de documents (carnets de mouvements, carnets auxiliaires, carnets de rapports, cahiers de vie, etc) mais celles-ci sont toujours circonscrites à quelques dizaines d'années et souvent à un seul service. De plus, très peu de documents couvrent la période 1955-1965 marquée par des changements de tutelle administrative. En ce qui concerne les dossiers d'enfants, il faut attendre les années 1970 pour voir la constitution de véritables dossiers individuels. Auparavant, ils consistaient d'une part en un simple dossier médical comprenant une fiche signalétique, des courbes de poids, de température et des tableaux de rations quotidiennes, pour la période 1926-1936 ; d'autre part en une série de documents par enfant concernant les années 1960-1970, qui ont été classés chronologiquement et par typologie. A partir de 1970, l'admission de l'enfant doit s'accompagner d'un rapport détaillé sur les motifs de la demande d'admission et le contexte familial. A côté de ces éléments de dossier individuel, d'autres documents (cahiers de vie, de transmission, de réunions, journaux de bord, etc) permettent de retracer la vie quotidienne de l'enfant au sein de la Pouponnière mais également à l'extérieur (sorties, séjours de vacances). Par ailleurs, même si les séries sont souvent lacunaires, les documents conservés ont le mérite de rendre compte de presque un siècle de prise en charge de l'enfant, de l'évolution de sa perception et des solutions apportées à ses difficultés. Ils reflètent le souci apporté au suivi de l'enfant en tant que personne et aux différentes étapes d'élaboration d'un projet familial durable pour l'enfant. Enfin, une place importante a été réservée aux divers documents d'information provenant du service de documentation existant ainsi que des autres services. Cet ensemble quelque peu hétéroclite reflète la complexité d'un établissement aussi important que la Pouponnière qui a eu un rôle autant médical que social, ainsi que sa spécificité de foyer de nourrissons.

Publication :

Archives départementales des Hauts-de-Seine
09/06/2021 à 15:03

Observations :

FONDS DES SERVICES ET ETABLISSEMENTS DU DEPARTEMENT

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAD092_ASE_Pouponniere_Paul-Manchon

Où consulter le document :

Archives départementales des Hauts-de-Seine

Archives départementales des Hauts-de-Seine