Inventaire d'archives : 29 F - Fonds Miron d'Aussy (Familles Debadier, Berthier, Bouillotte et Chamereau)

Contenu :

Présentation du contenu
Il comporte, pour une période allant du milieu du XVe siècle au milieu du XIXe siècle, les papiers de la famille Debadier et ceux des familles qui s'allièrent à elle, en particulier des familles Berthier et Bouillotte, et, dans une moindre mesure, de la famille Chamereau
À ce fonds se rattache un groupe de documents concernant le grenier à sel de Saulieu remis aux Archives départementales par le Commandant Miron d'Aussy et destinés à être réintégrés dans leur série d'origine dont ils avaient été distraits par un membre de la famille, receveur dudit grenier à sel (Réintégration n°1704). Enfin il comprenait une série très complète de nouvelles à la main acquises par un collectionneur français, M. Alphandéry en 1958 (cf. lettre de J. Miron d'Aussy du 6.4.1958, 29 F 466, n°6).

Cote :

29 F 1-479

Publication :

Archives départementales de la Côte-d'Or
Dijon

Informations sur l'acquisition :

Historique de conservation :
Historique de la conservation
Il s'agit d'un ensemble d'archives familiales conservées jusqu'en 1955 au château de Juillenay et depuis lors données aux Archives départementales de la Côte d'Or par le Commandant Miron d'Aussy en plusieurs lots successifs
Numéros 1614, 1742, 1806, 2035 et 2065 du registre d'entrées.
. Classé à diverses reprises sous l'ancien régime, en particulier en 1783
Cf. 29 F 420.
, ce fonds avait été entièrement bouleversé et partiellement détruit lors de l'occupation du château par les troupes allemandes en 1940.

Description :

Mise en forme :
Mode de classement
Les documents parvenus aux Archives départementales ont été classés pour chaque famille dans l'ordre suivant :
- titres familiaux (extraits baptistaires, livres de raison, contrats de mariage, testaments, provisions d'offices, successions, etc.), groupés sous le nom du personnage qu'ils concernent.
- pièces de comptabilité (quittances, mémoires, etc.)
- procès généraux poursuivis par plusieurs générations au sujet d'affaires complexes embrassant simultanément diverses parties du domaines.
- titres de rentes et procédures relatives à celles-ci classés dans l'ordre chronologique.
- titres domaniaux (acquisitions, terriers et bornages, procès, papiers des justices seigneuriales, etc.) classés dans l'ordre alphabétique des noms de lieux.
- documents divers (mémoires sur l'agriculture, la vie à la cour de Prusse, les parentés des parlementaires, lettres, chansons, journaux, pièces relatives à la gestion des communes de Saulieu et Juillenay, etc.)

Description physique :

Description physique: Document d'archives
Nombre d'unités de niveau bas
Nombre d'unités de niveau bas: 494

Observations :

Commentaire
Cet ensemble de documents permettrait de dresser le tableau de l'ascension de deux familles de la bourgoisie locale, issues l'une de Grignon et Flavigny
Depuis la première rédaction du répertoire a été réalisés l'étude suivante ; R. MIRON D'AUSSY, Notables en Bourgogne au temps de Louis XIV : la famille Debadier, Saulieu, ronéot., 198 pages.
, l'autre de Rouvray et Saulieu, soit des contrées qui forment actuellement la lisière nord ouest du département de la Côte d'Or et qui, nous l'ancien régime étaient partagées entre les généralités de Bourgogne et d'Ile de France.
Parmi les membres de la famille Debadier on trouve plusieurs curés et baillis de Flavigny, un avocat au Parlement, maire de Dijon, un receveur du grenier à sel de Saulieu, un prieur de Notre Dame de Semur et un doyen, un maire de Juillenay. Parmi cex de la famille Berthier un notaire royal à Saint-Léger-de-Foucheret, un maire et un bailli de Saulieu, un trésorier de France. Parmi ceux de la famille Bouillotte des marchands tanneurs de Saulieu, un docteur en médecine, un apothicaire, un chanoine de Saint Andoche, etc.
Il faudrait en outre étudier la constitution puis l'érection en fief du domaine de Juillenay, grâce à l'inlassable activité déployée au cours des dernières années du XVIe siècle par Claude Andivot, simple marchand qui mourut couvert de dettes vers 1660, après avoir transmis ses biens à Colombe Andivot, épouse de Jacques Debadier. Le bien semble avoir assuré la prospérité de la famille en dépit d'une gestion souvent anarchique, de la prolifération des rentes et de multiples dissensions familiales. En 1767, Philibert-Étienne Debadier devait l'accroître pour l'achat du domaine de Montlay.
La famille Debadier possédait également des terres à Alise-Sainte-Reine, Chenault, La Cour d'Arcenay et Franceau, Flavigny, Grignon, Saulieu, Semur et Vic-sous-Thil ; la famille Berthier à Beurey-Bauguay, Bouzeron, Chevannes, La Croix, Époisses, Guillon, Jloux, Normiers, Rouvray, Saint-Andheux, Sainte-Magnance, Saint-Martin, Sauvigny-le-Beuréal, Savigny-en-Terre-Plaine, Vieux-Château, Villarnoult et Vrilly.

Organisme responsable de l'accès intellectuel :

Archives départementales de la Côte-d'Or

Type de document :

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAD021_000002404

Où consulter le document :

Archives départementales de Côte d'Or

Archives départementales de Côte d'Or