Inventaire d'archives : Université de Poitiers, UFR de Médecine et de Pharmacie

Contenu :

<p>L'ensemble est composé principalement d'archives papier sous forme de dossiers, de registres, de plans et d'affiches. Il comporte aussi des photographies. </p><p>Ces archives témoignent du fonctionnement de la faculté de médecine et des différents événements qui ont ponctués son histoire. Tous les procès-verbaux des conseils de l'école ont été conservés de 1902 à 1967. Les rapports annuels des directeurs témoignent de l'état de l'école de médecine. Pour la période de « mai 1968 »,on trouve dans ce fonds deux numéros d'un journal étudiant. C'est un fonds assez varié, de nombreux plans de projet de construction de bâtiments pour l'école puis la faculté de médecine s'y trouvent. Dans les archives du doyen Roger Gil sont présentes les notes préparatoires des discours prononcés lors des rentrées de la faculté de médecine et de pharmacie. En revanche, il y a des manques pour la scolarité. Et de manière générale, les archives du XIXe siècle concernant l'école de médecine ne nous sont pas parvenues (en dehors de quelques bribes en sous-série 10 T).</p><p>On notera l'absence complète de dossiers étudiants. Il en est de même pour les documents relatifs à leurs résultats pour le XIXe siècle et la première moitié du XXe.</p><p>A l'intérieur de cet ensemble se trouve aussi les archives léguées à la faculté de médecine par la famille Morichau-Beauchant. Il s'agit de documents ayant appartenus à Georges Morichau-Beauchant, où se trouve des documents appartenant à René Morichau-Beauchant, professeur à l'école de médecine de Poitiers, père de Georges, et à Pierre Rambaud, grand-père de Georges, pharmacien en chef de l'Hôtel-Dieu et photographe. Une partie des documents ont appartenu à Pierre Rambaud qui a mis en place la première installation radiographique à l'Hôtel-Dieu de Poitiers en 1898. On trouvera ainsi les premières radiographies réalisées à Poitiers par ce dernier. Les ouvrages de bibliothèques et les publications de Pierre Rambaud se trouvent également dans cet ensemble. Ses nombreuses publications témoignent de ses activités d'érudit et de membre de sociétés savantes de son époque.</p>

Cote :

2558 W 1-48

Publication :

Archives départementales de la Vienne
2012
Poitiers

Informations sur le producteur :

Ecole de médecine puis faculté de médecine et de pharmacie de l'Université de Poitiers
<p>En 1793, la faculté de médecine et de pharmacie est supprimée. Un décret du 19 octobre 1806 instaure la mise en place « des cours gratuits de médecine et de chirurgie dans le grand hospice civil et militaire » . Une salle de cours est placée dans la lingerie de l'Hôtel-Dieu et une salle de dissection est installée au jardin botanique. Les professeurs des écoles médicales et les cours d'instruction médicale passent sous la coupe de la Commission de l'Instruction publique par le décret du 18 mai 1820. Cette même année, les cours de médecine prennent le nom « d'école secondaire de médecine ». Le premier directeur de l'école secondaire de médecine, René-Pierre Moricheau-Beauchamp , a été nommé par la Commission de l'Instruction Publique. Le terme « d'école préparatoire de médecine et de pharmacie » apparait dans l'ordonnance du 14 février 1841 promulguée par le roi Louis-Philippe. L'école préparatoire forme les médecins, les officiers de santé, les pharmaciens, les herboristes et les sages-femmes. En 1842, une maternité est construite près de l'Hôtel-Dieu.</p><p> En 1847, un terrain inoccupé entre l'Hôtel-Dieu et la Maternité est acheté par les professeurs de l'école de médecine afin d'y bâtir l'école de médecine avec un amphithéâtre permettant la dissection. Au début des années 1930, l'avenir de l'école de médecine et de pharmacie s'est obscurci. Les trois premières années de médecine et les examens de la 1ère et 2ème année étaient assurées à Poitiers. Mais, il y avait dans le Centre-Ouest cinq écoles de médecine et de pharmacie : Nantes, Angers, Tours, Poitiers, Limoges. Les craintes portaient sur le fait qu'en cas de remaniement de la carte universitaire Poitiers risquerait de perdre son école. Afin de relancer l'école de médecine, des efforts sont fait pour offrir un enseignement de qualité, pour moderniser les locaux et pour ouvrir l'école à d'autres missions, notamment par l'organisation de conférences publiques.</p><p> Pendant la 2ème guerre mondiale, le nombre d'étudiants augmente. La pharmacie se féminise. En 1941, le nombre d'étudiant passe de 122 à 153, sur les 98 étudiants en médecine il y a 17 étudiantes et sur les 55 étudiants en pharmacie il y a 25 étudiantes. Les restrictions de charbon entraînent à la suppression de certains cours et travaux pratiques. De même que les cadavres viennent à manquer pour pratiquer les dissections.</p><p> A la rentrée 1943, aucune étudiante n'a pu être inscrite à l'école de sage-femme. Lors de la réorganisation des études, la maternité de Poitiers n'a pas reçu l'autorisation d'enseignement car les locaux étaient jugés inadaptés et vétustes. L'enseignement pour les futures sages-femmes redémarre à la rentrée 1946.</p><p> A partir de 1950, un projet de transformation de l'école préparatoire de médecine et de Pharmacie en école de plein exercice s'établit. L'école de Poitiers est en concurrence avec celles de Tours et de Limoges. Un projet de construction de nouveaux bâtiments est lié à la transformation en école de plein exercice. Elle devient école nationale de médecine et de pharmacie en février 1955. Et peu à peu elle se transforme en école de plein exercice. L'enseignement de la 4ème année de médecine est assuré à Poitiers depuis octobre 1960, celui de la 5ème année depuis octobre 1961. En 1962, l'école demande l'autorisation pour enseigner la 6ème année de médecine.</p><p> La première convention entre le Centre Hospitalier Régional (CHR) et l'École de médecine de Poitiers est signée le 21 juillet 1965. Cette convention fonde le Centre Hospitalier et Universitaire (CHU) de Poitiers suivant l'ordonnance du 30 décembre 1958. Avec cette réforme, les médecins hospitaliers s'occupent de l'enseignement, des soins à l'hôpital et de la recherche.</p><p> Le décret datant du 16 janvier 1968, transforme l'école de médecine et de pharmacie en Faculté de médecine. L'enseignement de la pharmacie n'est pas maintenu. Les évènements de « mai 1968 » ont contribué à sauver cet enseignement.</p><p> La recherche de locaux adaptés d'enseignement de la médecine et la pharmacie a été un problème constant. Pendant les Trente Glorieuses, le nombre croissant d'étudiants en médecine et en pharmacie explique en partie l'insuffisance des locaux.</p><p> Effectivement, depuis la refondation de l'école, en 1806, les étudiants de médecine et de pharmacie ont occupés de nombreux bâtiments. Au début, les cours se sont déroulés dans les bâtiments de l'Hôtel-Dieu. Puis, au moment de la construction des bâtiments du Jardin des Plantes, en 1967, les cours se sont passés dans les locaux laissés par la faculté des Sciences, situés en centre-ville, dans l'ancien Institut de zoologie. En 1968, le rez-de-chaussée et le 1er étage de l'Hôtel Aubaret sont mis à la disposition de l'école de médecine et de pharmacie pour servir de salle de cours. La construction des locaux du jardin des Plantes, sur les ruines de l'ancienne maternité et d'anciens immeubles achetés par la Mairie, s'est achevée en 1970. Mais à peine mis en route ces locaux semblent déjà insuffisants.</p><p> Petit à petit, l'hôpital quitte le centre-ville et l'Hôtel-Dieu et s'installe sur le site de la Milétrie au gré des constructions de nouveaux bâtiments d'hospitalisation. L'année 1980, voit l'achèvement de la construction de la tour Jean Bernard ainsi que son ouverture. En 1983, tous les services médicaux et chirurgicaux sont regroupés à la Milétrie. Par la suite, deux amphithéâtres sont installés dans la tour Jean Bernard.</p><p> L'ancien Hôtel-Dieu est vendu à l'État le 3 septembre 1986. L'Université l'achète pour accueillir les services de la présidence. En 2007, la faculté de médecine et de pharmacie quitte le centre-ville et s'installe près du CHU dans les nouveaux locaux construits avec l'aide financière de l'État, de la région, du CHU, du département, de la commune et de l'Université.</p>

Informations sur l'acquisition :

<P>Les documents sont entrés aux Archives départementales par versement le 15 novembre 2012. C'est le premier versement réalisé par la faculté de médecine et de pharmacie de l'Université de Poitiers. Le versement a été totalement pris en charge par les Archives départementales. Il n'a pas été établi de bordereau de versement à l'entrée. Le présent répertoire en tient lieu.</P>
Historique de conservation :
<P>Cet ensemble est assez lacunaire. Les différentes implantations de la faculté et les déménagements n'ont pas aidé à la conservation des archives et expliquent sans doute les manques qui peuvent s'y trouver. Les archives décrites dans le répertoire, ci-dessous, avaient été rassemblées par le doyen Roger Gil en vue de constituer un fonds historique et se trouvaient dans une salle dédiée.</P>

Description :

Mise en forme :
<p>Le plan de classement a été élaboré à partir de l'instruction de la direction des Archives de France du 22 février 2005 sur le tri et la conservation pour les archives produites et reçues par les services et les établissements concourant à l'éducation nationale (DAF/DPACI/RES/2005/003).</p>

Description physique :

Description physique:
Nombre d'unités de niveau bas
Nombre d'unités de niveau bas: 48 articles
Nombre d'unités de niveau bas: 4,15 mètres linéaires

Ressources complémentaires :

<P>Consulter l'état des sources relatives à l'Université de Poitiers, hors instruments de recherche encodés</P>http://www.archinoe.net/console/ir_visu_instrument.php?id=12552 
<p><list><item>E 172 : Ecole de médecine, 1806-1870 (221 pièces).</item></list></p><p><list><item>Liasse 2137 : Cours de chimie et de propédeutique ; demandes d'exonération ; dossiers sur le concierge et sur la morgue ; délibérations ; correspondance avec la Mairie (1877).</item><item> Liasse 897 : Agrandissement de l'école (1892-1893) ; construction de salles de cours à l'école de l'Hôtel Dieu (1851).</item><item> Liasse 2137 : Dossiers de personnel (1919-1952) ; arrêtés et correspondance ; traitements et crédits </item><item>Liasse 536 : Amélioration et modernisation de l'Ecole (1936).</item><item>Liasse 735 : Extension de l'école de Médecine et de Pharmacie (1949-1966).</item><item> Liasse 736 : Plans (1955-1963) Liasse 1244 : Budget de l'Ecole de médecine (1955-1961).</item><item> Liasse 9443 : Correspondance sur l'équipement et anciens locaux de zoologie (1955-1972) ; participation de la Ville aux frais de fonctionnement (1950-1970) ; salaires du personnel (1953-1957) ; dossier sur la réorganisation (1968-1975) ; correspondance (1949-1958) ; dossiers sur la construction, la subvention donnée par la Ville, l'aménagement des locaux, la cession gratuite de la Ville à l'Etat du terrain et des bâtiments de la nouvelle faculté, financement et aménagement d'un laboratoire (1955-1977).</item><item> Liasse 734 : Dossier d'avant-projet (1961), cession gratuite du terrain de la Maternité départementale (1966-1967), plans (1964).</item><item> Liasse 816 : Plans (1966) Liasse 898 : plans des lots 7 et 8 (1966-1967).</item><item>Liasse 899 : Plans des lots 9 à 10 D (1967).</item><item>Liasse 900 : Plans (1967).</item><item> Liasse 904 : Equipements mobiliers (1966-1972).</item><item> Liasse 903 : Dossiers comptables (1968-1971).</item><item> Liasse 902 : Equipements mobiliers et dossiers des fournisseurs (1970-1974).</item><item> Liasse 905 : Equipements mobiliers (1970-1975) ; appels d'offres pour des travaux supplémentaires (1968-1969).</item><item> Liasse 901 : Pignon (1972) ; équipements (1973).</item><item> Liasse 9795 : Remise des bâtiments du 17 rue de l'Hôtel Dieu par la Ville de Poitiers à l'Université ? acte de cession du 4 avril (1973).</item></list></p>

Références bibliographiques :

DALANÇON (Joël) (dir.), <EMPH RENDER=\"italic\">Dictionnaire de l'histoire de l'Université de Poitiers</EMPH>, Poitiers, Geste édition, 2012.
GIL (Roger), <EMPH RENDER=\"italic\">L'École de Médecine et de Pharmacie de Poitiers : de 1806 à la renaissance de la Faculté (1968)</EMPH>, Poitiers, Édition de l'Université de Poitiers, 2008.
RAMBAUD (Pierre),<EMPH RENDER=\"italic\"> L'École de médecine de Poitiers à ses débuts (1806-1854)</EMPH>, Poitiers, Société Française d'Imprimerie et de Librairie, 1908.
VELUET (Maurice), « L'école de médecine et de pharmacie de Poitiers », extrait de la <EMPH RENDER=\"italic\">Revue médicale du Centre-Ouest</EMPH>, Poitiers, Société française d'imprimerie et de librairie, 1933.

Organisme responsable de l'accès intellectuel :

Organisme responsable de l?accès intellectuel: Archives départementales de la Vienne

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAD086_2558W

Où consulter le document :

Archives départementales de la Vienne