Page d'histoire : Lucien Coutaud Meynes 13 décembre 1904 - 21 juin 1977

Artiste dont le talent va des marges du surréalisme à la redécouverte des lumières de l’impressionnisme, la rigueur de son dessin trouve son accomplissement dans son œuvre de graveur. Sa peinture met en scène sa mythologie personnelle, imprégnée d’érotisme et de merveilleux, où des personnages ciselés par la précision déchiquetée du trait rappellent sa formation initiale d’orfèvre. Son registre, tantôt poétique, tantôt tourmenté, reflète sa sympathie pour Robert Desnos, Paul Éluard ou Kafka. Son approche du corps, qui le désarticule pour en sonder le mystère, en fait un exceptionnel décorateur de théâtre : ses collaborations avec Claudel, Giraudoux, Dullin ont marqué l’histoire de la scène.
Auteur de cartons de tapisseries, membre fondateur du Salon de Mai, professeur à l’ENSBA de 1964 à 1975, son œuvre est particulièrement bien représentée à la BnF (département des arts du spectacle), dans les musées de Nîmes, et le musée national d’art moderne s’enorgueillit d’avoir reçu en donation « L’escalier de mademoiselle Phèdre ».

Source: Commemorations Collection 2004