Les spoliations d’œuvres d'art pendant la Seconde Guerre mondiale et leur restitutionGuide des recherches dans les archives

Spoliations et restitutions d’œuvres d'art : aperçu historique

Pendant la Seconde Guerre mondiale, un pillage du patrimoine artistique détenu par les Juifs (œuvres d’art, mais aussi bibliothèques et manuscrits, pianos, droits d’auteur, etc.) est organisé en France par l’occupant allemand et par le gouvernement de Vichy.

Ces spoliations débutent dès l’été 1940, sous l’égide de l’ambassade d’Allemagne à Paris. Puis, à partir de septembre 1940, elles sont principalement orchestrées par l’Einsatzstab Reichsleiter Rosenberg (ERR), chargé de la confiscation des biens culturels juifs et francs-maçons dans les territoires occupés par le Reich. Parallèlement, dès 1942, un pillage des appartements laissés vacants par les internements, les arrestations ou la fuite de leurs occupants est mis en œuvre par la Dienststelle Westen dans le cadre de la Möbel-Aktion. Le Devisenschutzkommando est quant à lui chargé de vider les coffres bancaires. On estime le bilan des saisies de l’ERR à l’encontre des collectionneurs et marchands d’art juifs à environ 20 000 œuvres, pillées chez plus de 200 personnes ou familles.

Le gouvernement de Vichy participe également à cette spoliation en mettant en œuvre une politique d’aryanisation visant à exclure les Juifs de tous les secteurs de l’économie et de la société. Le Commissariat général aux questions juives (CGQJ), institué par la loi du 29 mars 1941, nomme des administrateurs provisoires chargés de la gestion et de la vente des biens juifs. Les marchands d’art et d’antiquités et les collectionneurs privés sont bien sûr touchés par cette aryanisation.

En savoir plus

 

Pourquoi ce guide des recherches ?

En 2013, le ministère de la Culture et de la Communication s’engage dans une nouvelle démarche proactive visant à restituer les MNR. Un « groupe de travail sur les provenances d’œuvres récupérées après la Seconde Guerre mondiale » est mis en place. Dans un rapport remis à la Ministre le 27 novembre 2014, il plaide notamment pour la mise au point d’un guide des recherches dans les archives des spoliations et des restitutions, l’objectif de ce guide étant d’actualiser l’ouvrage publié en 2000 sous la direction de Caroline Piketty dans le cadre de la Mission Mattéoli. Après concertation des Archives de France et la direction des archives du ministère des Affaires étrangères avec les membres du groupe de travail, le principe est arrêté de lancer une enquête recensant et décrivant les différents fonds conservés en France et susceptibles de fournir des informations liées à la spoliation et à la récupération des biens culturels.

En savoir plus

 


SOMMAIRE

Introduction


 

Archives nationales

 

 

 

 

 

 


Archives diplomatiques

Services français de récupération artistique (209SUP)

Office des biens et intérêts privés. Service des spoliations allemandes en France (13BIP)

Office des biens et intérêts privés. Restitutions (22BIP)

 


Institut national d’histoire de l’art

 

 


Service historique de la Défense

Ministère de la Guerre. Section culturelle de la direction générale des études et recherches

 


Préfecture de police de Paris

Œuvres d'art saisies par les autorités allemandes en juin et juillet 1940 (BA 2436)

Renseignements généraux. Dossier individuel sur Germain Ducher (77 W 5371)

Préfecture de police de Paris. Dossiers d'épuration (KB 69)

 


Bibliographie et auteurs

Bibliographie sélective et ressources en ligne

Les auteurs

 

Résultats de recherche

36 documents dans cette rubrique

Contenu

Pagination