Contenu éditorial simple : Fonds Fabius. Sous-fonds Élie Fabius (Archives 131)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Identification du fonds

Identification du service
Bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art, collections Jacques Doucet

Référence
Archives 131, cartons 1 à 13

Intitulé du fonds
Fonds Fabius. Sous-fonds Élie Fabius

Dates extrêmes
1890-1965

Importance matérielle
1,60 mètre linéaire

Description du fonds

Nom du producteur
Fabius, Élie (22 février 1864-17 mars 1942)

Biographie du producteur
Élie Fabius est le fils d’Emmanuel Fabius (Sarrebourg, 1807-Paris, 1882) et de Marie Hemmerdinger (1833-?). À la mort de son père et après le retrait de sa mère (1894), il reprend le commerce – d’abord d’habillement puis d’objets de curiosité – fondé par ses parents au 3 rue de Provence en 1864. Il se spécialise en objets d’art, peinture et sculpture du XIXe siècle, particulièrement autour de la famille impériale et des sculpteurs Barye et Carpeaux. Avec deux autres antiquaires, il achète une grande partie des objets dispersés au moment de la vente de souvenirs impériaux de Farnborough Hill en 1927.
Membre du Syndicat des négociants en objets d’art et du Comité central des chambres syndicales, il est l’un des cofondateurs du Syndicat national des antiquaires et joue un rôle très actif dans la législation encadrant les ventes publiques.
En novembre 1940, Élie Fabius fait une demande au tribunal de commerce de la Seine pour disperser son stock aux enchères. Le 5 avril 1941, il dépose une demande de radiation au tribunal de commerce de la Seine. Il démissionne du Syndicat des antiquaires français et commerçants assimilés. Le stock devient sa propriété personnelle.
Le 14 mai 1941, Jacques Bruyer est nommé commissaire gérant de la galerie d’Élie Fabius, alors que celle-ci n’existe légalement plus. Le commissaire gérant fait murer la porte de communication entre l’appartement d’Élie Fabius et son commerce. Le 6 octobre 1941, il décide de liquider le stock aux enchères, par lots. La liquidation est autorisée le 6 décembre 1941 ; M. Picard est le liquidateur judiciaire. Les ventes ont lieu en 11 vacations, du 6 février au 27 mai 1942. Les commissaires-priseurs Bellier et Ledoux-Lebard sont chargés des enchères. Ils seront condamnés à la Libération.
Élie Fabius meurt le 17 mars 1942.
En 1948, les fils d’Élie Fabius et leur mère assignent les héritiers de Jacques Bruyer en réparation du préjudice subi du fait de la gestion de ce dernier en sa qualité d’administrateur provisoire de la galerie Élie Fabius. La famille Bruyer est condamnée au paiement d’un million cinq cent mille francs au titre de dommages et intérêts.
Les consorts Fabius assignent maîtres Ledoux-Lebard et Alphonse Bellier. Entre autres irrégularités, les commissaires-priseurs n’ont pas indiqué les noms et adresses des acheteurs lors des ventes de 1942, rendant ainsi impossible l’identification de 259 adjudicataires sur 717.

Présentation du contenu
Archives de la galerie d’Élie Fabius : registres comptables, correspondance, dossiers documentaires, archives concernant la législation des ventes publiques et les syndicats professionnels d’antiquaires, archives concernant l’aryanisation de la galerie et la restitution d’œuvres après-guerre.

Historique de la conservation
Ces archives ont été conservées à la galerie Fabius Frères (152 boulevard Haussmann, Paris), successeur d’Élie Fabius, jusqu’à leur don à l’Institut national d'histoire de l'art en 2012.

Modalités d’entrée
Don d’Armelle Fabius à l’Institut national d'histoire de l'art le 29 mars 2012

Conservation et accès

Lieu de conservation
Bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art, collections Jacques Doucet
58 rue de Richelieu, 75 002 PARIS

Conditions d’accès
Consultation sur rendez-vous

Conditions de reproduction
Une autorisation est nécessaire pour reproduire ces documents.

Instruments de recherche
Répertoire numérique détaillé en cours d’achèvement

Sources et bibliographie

Sources complémentaires
Archives de la Galerie Fabius Frères (Archives 131, cartons 14-130)

Bibliographie

  • Collection Fabius frères [Texte imprimé] : vente, Paris, Sotheby's, 26-27 octobre 2011, Paris : C. Froissart, 2011, 400 p.
  • GABET (Olivier), Un marchand entre deux empires : Élie Fabius et le monde de l’art. Paris : Skira-Flammarion, 2011, 158 p.

 

Coordonnées du service ayant rempli ce questionnaire :
Institut national d'histoire de l'art, 2 rue Vivienne, PARIS 75002
01 47 03 76 29
info-bibliotheque@inha.fr

Auteur : Sébastien CHAUFFOUR, conservateur des bibliothèques