Contenu éditorial simple : Chants et airs traditionnels du pays vannetais (fin XIXe siècle)

Une publication des Archives départementales du Morbihan, 2007, 259 pages

 

Augustin Guillevic et Jean-Mathurin Cadic sont parmi les premiers de cette cohorte de prêtres vannetais qui s’intéresseront aux traditions orales de chant et de musique. Leur exemple (et les outils linguistiques qu’ils mettront à disposition de leurs successeurs, dans le cas d’Augustin Guillevic) initiera en effet au sein du clergé un mouvement de collecte sans précédent. Dépassant largement le cercle des ecclésiastiques, cette influence prépare également les démarches essentielles de collecteurs et écrivains comme Loeiz Herrieu, Yves Le Diberder, Édouard Gilliouard.

Leurs collectes résument bien les différents genres qu’il est alors possible de rencontrer : gwerziou tradionnelles anciennes avec Jean-Mathurin Cadic, répertoire plus éclectique avec Augustin Guillevic qui, outre les chants de tradition orale avérée, donne aussi des poèmes politiques (élections), contestataires (problèmes religieux liés à la Révolution), littéraires (présentés lors de concours) ou simplement destinés à marquer le souvenir d’étapes de la vie courante.

Tous les chants sont transcrits dans l’orthographe originelle et en orthographe bretonne unifiée dite peurunvan avec traduction française en regard. Ces chants et musiques sont en outre interprétés par Sophie Le Hunsec, Loeiz Le Bras et André Le Meut sur deux CD insérés dans l’ouvrage afin d’en faciliter l’accès au plus grand nombre. S’y ajoute une quinzaine d’airs de danses joués par Louis Rio, sonneur de Colpo au concours de Vannes en 1899.

Cet ouvrage est la première publication réalisée à l’initiative de la cellule Patrimoine oral et musical vannetais des Archives départementales du Morbihan.

 

Références complètes de l’ouvrage

Retrouvez également Les chansons traditionnelles du pays vannetais (début XXe siècle)