Contenu éditorial simple : Les musées nationaux pendant la Seconde Guerre mondiale et l’évacuation des œuvres (20144792)

 

 

 

 

 

 

 

 

Identification du fonds

Identification du service
Archives nationales

Référence
Versement 20144792 (ancienne série R des Archives des Musées nationaux)

Intitulé du fonds
Les musées nationaux pendant la Seconde Guerre mondiale et l’évacuation des œuvres

Dates extrêmes
1926-1986
La plupart des articles contenus dans ce versement couvrent la période 1936-1945. Cependant, certains dossiers nominatifs contiennent quelques pièces antérieures, et ont continué à être alimentés après la Libération au fil des réclamations et restitutions, essentiellement dans la deuxième moitié des années 1940 et au début des années 1950. Les dossiers concernant le personnel peuvent contenir des pièces datées des années 1980.

Importance matérielle
26,7 mètres linéaires

Description du fonds

Nom des producteurs du fonds


Histoire administrative des producteurs

À partir de 1870, la direction des Musées nationaux est un service extérieur de l’administration des Beaux-Arts au sein du ministère de l’Instruction publique (qui devient ministère de l’Éducation nationale en 1932), subordonné au bureau des Travaux d’art, Musées et Expositions. Elle a pour mission la gestion des musées de l’État compris dans la liste des musées nationaux et dispose d’un droit de regard sur certains musées de province bénéficiant de dépôts d’œuvres de l’État.
Du 1er janvier 1940 à 1944, c’est Jacques Jaujard qui occupe la charge de directeur des Musées nationaux et de l’École du Louvre. Dès 1939, sous l’autorité de son prédécesseur Henri Verne, il a organisé le déménagement et la mise en sûreté des œuvres d’art des musées nationaux dans plusieurs dépôts de province. Sous l’Occupation, il soutient l’action de Rose Valland au musée du Jeu de Paume. Il contribue ainsi à la sauvegarde des collections publiques mais aussi de collections privées. Il est également à l’origine de la Commission de récupération artistique (CRA), créée par un décret du 24 novembre 1944.
Joseph Billiet est officiellement son adjoint à partir du 1er janvier 1941 et jusqu’à la fin de la guerre.
Jacqueline Bouchot-Saupique dirige son secrétariat de 1941 à 1944.
Rose Valland entre en 1932 comme bénévole au musée des Écoles étrangères contemporaines du Jeu de Paume. À partir de 1938, comme l’ensemble des personnels des Musées nationaux, elle participe à la mise en sécurité des œuvres des musées menacées. Elle parvient ensuite à demeurer en poste au Jeu de Paume réquisitionné par l’ERR (Einsatzstab Reichsleiter Rosenberg) pour servir de centre de triage des œuvres pillées – notamment chez les familles juives (Rothschild, David-Weill, Rosenberg...) – avant d’être expédiées en Allemagne, vendues ou détruites. Témoin volontaire, elle prend de nombreuses notes clandestines sur les œuvres spoliées, qu’elle transmet au directeur des Musées nationaux, et qui ont permis après la Libération un grand nombre de restitutions. Après la guerre, elle devient secrétaire de la Commission de récupération artistique puis responsable du Service de protection des œuvres d’art (SPOA), de sa création en 1955 à son départ en retraite en 1968.

20144792-276_R32_note Rose Valland_2.jpg
Notes adressées par Rose Valland à Jacques Jaujard. Arch. nat., 20144792/276

Par le décret du 18 août 1945 portant organisation de la Direction générale des Arts et Lettres (DGAL) au sein du ministère de l’Éducation nationale, la direction des Musées nationaux devient une administration centrale, la direction des Musées de France (DMF). Elle a pour attributions les questions relatives à l’administration ou au contrôle des musées d’art, d’histoire et d’archéologie. Elle dispose d’un bureau central, d’un bureau de gestion et de contrôle financier, d’un bureau de la sécurité et d’un service des musées de province annexé au service extérieur de l’administration générale. En lien avec la CRA, elle continue notamment d’alimenter certains dossiers ouverts pendant l’Occupation au fur et à mesure des réclamations et restitutions.

Présentation du contenu

L’ancienne série R des AMN se compose de plusieurs sous-séries relatives aux musées nationaux pendant la Seconde Guerre mondiale. Toutes ne concernent pas directement les spoliations et restitutions, mais ce sont néanmoins des sources précieuses pour une recherche sur la circulation des œuvres d’art appartenant aux collections publiques mais aussi à certaines collections privées pendant l’Occupation et après la Libération.


Certaines de ces sous-séries doivent être particulièrement signalées dans le cadre d’un guide de recherche sur les spoliations et restitutions.

  • Les sous-séries R4 et R15 documentent l’affaire du retable de Gand (polyptyque des frères Van Eyck confié à la France par la Ville de Gand), remis au Dr Buchner sur ordre de Pierre Laval en août 1942.
  • Le « fonds Jacqueline Bouchot-Saupique » (R20.2 à R20.7) contient des dossiers constitués entre 1940 et 1944 relatifs à différentes affaires de saisies ou de séquestres, en particulier de collections israélites, ainsi que des pièces postérieures à la Libération, notamment des bulletins de renseignements émanant de la section culturelle du gouvernement provisoire ou des pièces concernant la Commission de récupération artistique.
  • La sous-série R30 traite de l’organisation et de la gestion des dépôts qui furent constitués entre 1939 et 1945 en vue d’abriter les collections publiques ainsi que certaines collections privées. Elle se compose d’une première partie générale qui traite des divers aspects de la question (mise en place, évacuation des œuvres et organisation des dépôts, modalités de réquisition d’immeubles, réintégration des collections), et d’une deuxième partie constituée des archives des dépôts. Cette deuxième série de dossiers permet de suivre les mouvements des œuvres publiques et privées (arrivée, inventaire, transferts) et peut donc se révéler utile pour l’étude de collections privées saisies par les autorités allemandes en dépit de leur mise à l’abri avec les collections nationales.
  • La sous-série R31 concerne également des collections particulières confiées à la garde des Musées nationaux. On y trouve notamment des inventaires de collections et de listes de caisses, ainsi que des dossiers nominatifs permettant d’identifier les œuvres restituées à partir de 1945 et les œuvres saisies pendant l’Occupation qui n’ont pu être restituées.
  • La sous-série R32 s’ouvre sur une partie « généralités » qui comprend le recueil des notes envoyées par Rose Valland à Jacques Jaujard sur ses activités au Jeu de Paume entre 1941 et 1944 ainsi que divers documents relatifs aux séquestres réalisés en application de la loi du 23 juin 1940 et aux restitutions. Une deuxième partie est constituée de dossiers nominatifs concernant les séquestres de biens de personnes israélites, les collections particulières prises en charge par l’administration et ayant fait l’objet de saisies par les autorités allemandes, et des séquestres postérieurs à 1945 (biens ennemis, profits illicites). Par ailleurs, ont été insérés dans cette sous-série des documents versés par Rose Valland. Il s’agit de dossiers divers afférents à ses activités tels que des notes sur le train d’Aulnay, une partie du rapport Kümmel et quelques documents relatifs à la Commission de récupération artistique.
  • La sous-série RP2C est constituée de copies de courriers adressés par la direction des Musées nationaux à la Commission de protection des œuvres d’art en France (Kunstschutz). Cette correspondance établie entre janvier 1942 et mars 1944 concerne la politique d’évacuation des collections des musées de province pendant la guerre et leur gestion dans les différents dépôts aménagés à cet effet. On y trouve également des demandes d’autorisation de restitution ou de protection de collections privées.
  • Les articles 20144792/348 à 20144792/362 contiennent le Répertoire des biens spoliés en France. En particulier, le tome II concerne les tableaux, tapisseries et sculptures, le tome III les meubles, boiseries et objets divers, le tome IV l’argenterie, la céramique et les objets précieux. Signalons que la totalité de ce document en huit tomes et divers suppléments est entièrement numérisée, téléchargeable et interrogeable en texte libre : lien.

    20144792-277_Serie R 32-2-4_00037.jpg
    Note sur les collections séquestrées et déposées au Louvre. Arch. nat., 20144792/277


    Fiche du train d'Aulnay
    . Arch. nat., 20144792/285

Historique de la conservation

Ces archives ont été collectées par Lucie Chamson-Mazauric (1900-1983), archiviste-paléographe, directrice de la Bibliothèque et des Archives des Musées nationaux de 1927 à 1968. Elles proviennent non seulement de la direction des Musées de France, mais aussi de tous les dépôts provisoires des collections nationales évacuées.
En 2015, elles ont fait l’objet d’un versement aux Archives nationales par la Mission des archives du ministère de la Culture et de la Communication. La série R des Archives des musées nationaux est alors devenue le versement 20144792.

Modalités d’entrée

Versement

Conservation et accès

Lieu de conservation

Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine :
59 rue Guynemer, 93383 PIERREFITTE-SUR-SEINE

Conditions d’accès

Ces documents peuvent être consultés librement, à l’exception des dossiers contenant des informations relatives à la vie privée (communicables au terme d'un délai de 50 ans à compter de la date du document le plus récent inclus dans le dossier, en application de l'article L213-2 du code du patrimoine).

Conditions de reproduction

Ces documents peuvent être reproduits librement, à l’exception des documents non librement communicables.

Instruments de recherche

Un instrument de recherche détaillé a été réalisé par les Archives des Musées nationaux. Sa première version est l’œuvre personnelle de Lucie Chamson-Mazauric. Elle a été entièrement refondue et complétée dans le cadre des travaux de la Mission Mattéoli par Delphine Laclau, vacataire de cette commission du 30 novembre 1998 au 28 juillet 2000, sous la direction d’Isabelle Le Masne de Chermont.
Un répertoire numérique est désormais accessible en ligne dans la salle des inventaires virtuelle des Archives nationales.

Sources et bibliographie

Sources complémentaires aux Archives nationales

  • Cabinet de Georges Huisman, directeur général des Beaux-Arts. Protection des œuvres d’art et des monuments pendant la guerre : F/21/3976.
  • Archives de Louis Hautecœur, secrétaire général des Beaux-Arts. Collections mises sous séquestre ou saisies par les autorités allemandes : F/21/8090 (dossier 4).
  • Licences d’exportation sous l’Occupation :
          ◦ Secrétariat général des Beaux-Arts, bureau des Travaux d’art : F/21/7117 et F/21/7118 (demandes de licences d’exportation à destination de l’Allemagne).
          ◦ Direction des Musées nationaux : versement 20144657 (ancienne sous-série 4AA des Archives des Musées nationaux).
  • Dossiers de carrière des personnels scientifiques des Musées nationaux, comme Jacques Jaujard, Joseph Billiet, Jacqueline Bouchot-Saupique ou Rose Valland : versement 20150497 (ancienne sous-série O30 des Archives des Musées nationaux).


Bibliographie

 

 

Coordonnées du service ayant rempli ce questionnaire :
Archives nationales
Département Éducation, Culture, Affaires sociales
59 rue Guynemer
93380 Pierrefitte-sur-Seine
decas.an@culture.gouv.fr

Auteur : Marine ZELVERTE, conservatrice du patrimoine