Contenu éditorial simple : Administration des Beaux-Arts. Archives de cabinet et archives du bureau des Travaux d’art (F/21)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Identification du fonds

Identification du service
Archives nationales

Référence
Sous-série F/21

Intitulé du fonds ou de la partie de fonds
Administration des Beaux-Arts. Archives de cabinet et archives du bureau des Travaux d’art

Dates extrêmes
1940-1964

Importance matérielle
7 articles (0,5 mètre linéaire)

Description du fonds

Nom des producteurs du fonds


Histoire administrative des producteurs

En 1789, une administration des Beaux-Arts existait déjà, avec la nomination de François-Emmanuel Guignard de Saint-Priest comme ministre de la Maison du roi. Il est ensuite devenu ministre de l'Intérieur et a reçu certaines attributions des Beaux-Arts. Lors de la chute de la Monarchie, le 10 août 1792, l’ensemble des compétences des Beaux-Arts a été transféré au ministère de l’Intérieur (décret du 15 septembre 1792). Celui-ci a majoritairement conservé les attributions relatives aux Beaux-Arts, pour la période allant de 1792 à 1852, malgré des exceptions, notamment de 1831 à 1834. À partir de 1852, les compétences des Beaux-Arts ont été réparties entre le ministère d’État et la nouvelle Maison de l’Empereur, et ce jusqu’en 1863. À cette date, la Maison de l’Empereur a pris le nom de « maison de l’Empereur et des Beaux-Arts ». En 1870, les compétences des Beaux-Arts ont rejoint le ministère de l’Instruction publique. Ainsi, à partir de cette période, l’administration des Beaux-Arts s’est stabilisée et a été placée sous la tutelle du ministère de l’Éducation nationale, nouvelle appellation de l’ancien ministère de l’Instruction publique (1938-1959). La direction générale des Arts et des Lettres a ensuite été chargée de « toutes les questions relatives au progrès et à la diffusion des lettres, des arts plastiques, des spectacles, de la musique ainsi que des bibliothèques et des archives » (décret n° 45-1889 du 18 août 1945, article 1er). Elle a été supprimée en 1969 et les services et directions qui en dépendaient sont devenus autonomes, au sein du ministère des Affaires culturelles, qui a été créé entre-temps (1959).
Quant au bureau des Travaux d’art, créé en 1882, ses missions étaient auparavant assurées par le bureau des Beaux-Arts, né dès l'an VIII au sein du ministère de l'Intérieur. Le bureau des Travaux d’art a perduré sous cette appellation jusqu’en 1965, où il a été démantelé en trois entités, chapeautées par le service de la Création artistique. Dans les attributions du bureau des Travaux d’art trouvent place les commandes et acquisitions d'œuvres d'art et leur répartition dans les institutions publiques. Ces commandes et acquisitions se font généralement auprès des artistes vivants, mais le bureau a parfois traité de l'achat et de la répartition d'œuvres anciennes, voire d'objets archéologiques. En raison de leurs missions, les Travaux d'art gèrent aussi le transport, l'encadrement et l'entretien des œuvres, ainsi que des dépôts d'œuvres, des dépôts de marbres, des fonderies, des ateliers de moulage et des ateliers pour les artistes.

Présentation du contenu

Plusieurs articles dispersés au sein de la sous-série permettent d'aborder les questions de spoliations et restitutions d'œuvres d'art :

1°) Archives Louis Hautecœur, directeur général des Beaux-Arts (1940-1944)
F/21/8090, dossier 4 : Collections mises sous séquestre (octobre 1940-1942). Notes sur des œuvres appartenant à des israélites.

2°) Archives du service des Beaux-Arts du commissariat à l’Éducation nationale et à la Jeunesse du gouvernement provisoire de la République française, à Alger (1943-1944)
F/21/8654 : "Protection et récupération, 21 février-20 septembre 1944".

3°) Archives du secrétariat général de Jacques Jaujard, directeur général des Arts et des Lettres (1945-1959)
F/21/8458 : Organisation, budget et activités des différents services et de la Commission de récupération artistique (1934, 1944-1960).
F/21/8648 : "Récupération artistique" (1944-1964).
F/21/8595 : "Remise en place des œuvres d'art, récupération artistique, service de Mademoiselle Valland" (1948-1956).

4°) Archives du bureau des Travaux d’art
F/21/7117 et F/21/7118 : Exportation d’œuvres d'art à destination de l'Allemagne : contingent (1942-1943). Demandes de licences d'exportation d’œuvres d'art en Allemagne, classées par ordre alphabétique de demandeur ou d’artiste.
F/21/8928 : Blocus des œuvres d'art allemandes (1939-1940).

Historique de la conservation
Ces archives ont été versées en plusieurs étapes aux Archives nationales, essentiellement dans les années 1990, par la mission des Archives nationales placée auprès du ministère de la Culture. 

Modalités d’entrée
Versement

Conservation et accès

Lieu de conservation
Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine :
59 rue Guynemer, 93383 PIERREFITTE-SUR-SEINE

Conditions d’accès
Ces documents peuvent être consultés librement.

Conditions de reproduction
Ces documents peuvent être reproduits librement.

Instruments de recherche
Des répertoires numériques détaillés sont en ligne dans la salle des inventaires virtuelle des Archives nationales.

Sources et bibliographie

Sources complémentaires aux Archives nationales

  • Versement 20144792 : protection et évacuation des œuvres avant-guerre ; administration des musées nationaux pendant l’Occupation : relations avec l’occupant (notamment avec la commission de protection des œuvres d’art), projets d’échanges d’œuvres d’art et affaires diverses, vie des dépôts de province (dont une collection de photographies), gestion du personnel, collections israélites, recueil des notes de Rose Valland adressées au directeur des Musées ; récupération des œuvres après guerre : commission de récupération artistique, documentation de Rose Valland, répertoire des biens spoliés (1930-1958).
  • Versement 20144657 : bureau des exportations d'œuvres et douanes de la direction des Musées de France.

Bibliographie
VALLAND (Rose), Le Front de l’art : défense des collections françaises. 1939-1945. Paris : Réunion des Musées nationaux-Grand Palais, 2014 (3me édition revue et augmentée).

 

Coordonnées du service ayant rempli ce questionnaire :
Archives nationales
Département Éducation, Culture, Affaires sociales
59 rue Guynemer
93380 Pierrefitte-sur-Seine
decas.an@culture.gouv.fr

Auteur : Clothilde ROULLIER, chargée d'études documentaires